Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Aide scolaire

Y a t-il », « y a-t-il » ou « y-a-t-il » ? – orthographe

24 Janvier 2017 , Rédigé par Aide Scolaire

« Y a-t-il une règle d’orthographe pour cette expression ? »


Lorsqu’on formule une question en français, il n’est pas rare d’avoir à ajouter un « t » euphonique afin de faciliter la prononciation. C’est le cas de la forme interrogative de « il y a ». L’orthographe de ces formules interrogatives pose souvent problème. Voici la règle pour ne plus se confondre entre « y a t-il », « y a-t-il » et « y-a-t-il ».


Faut-il écrire « y a t-il », « y a-t-il » ou « y-a-t-il » ?

Règle 1 : on ajoute un « t » euphonique dans les formules interrogatives pour faciliter la prononciation et éviter que deux voyelles se suivent. Toutefois, si le verbe conjugué se finit par un « t », alors il n’est pas nécessaire d’ajouter un « t » euphonique.

Exemples : A-t-il fait ses devoirs ? (on ajoute un « t » afin de faciliter la prononciation entre « a » et « il ») Faut-il que je l’aide ? (la conjugaison du verbe « falloir » finit déjà par un « t », il n’est donc pas nécessaire d’en ajouter un).


Règle 2 : un « t » euphonique ajouté pour faciliter la liaison entre deux voyelles est toujours entouré par des tirets.

Ainsi, dans les formules interrogatives de forme « y a-t-il », on n’ajoutera pas de tiret entre « y » et « a » mais seulement entre « a » et « il » afin d’encadrer le « t ». On écrira donc toujours « y a-t-il » et non « y a t-il » ou « y-a-t-il ».


Exemple : Y a-t-il quelque chose à faire ces jours-ci ? Y a-t-il une meilleure façon de le faire ?
Désormais il n’y a plus de raisons de faire une erreur.

http://www.lalanguefrancaise.com/y-a-t-il-orthographe

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :