Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Aide scolaire

Amour / délices / hymne / gens / météorite / orgues : la question du genre

3 Mars 2017 , Rédigé par Aide Scolaire

Ces mots offrent des particularités étonnantes concernant leurs genres :

Amour, masculin au singulier, féminin au pluriel, ce qui nous permet de composer l’horrible phrase suivante : « De toutes mes amours, celui-là est le plus beau. »

Délice est masculin au singulier et féminin au pluriel, comme amour.

Hymne est masculin lorsqu’il s’agit d’un chant solennel, lyrique ou à la gloire d’un héros, mais « S’emploie au féminin, dans l’Église latine et les Églises d’Orient, pour désigner un chant solennel qui fait partie de l’office ou accompagne certaines processions » (vu dans le dictionnaire de l’Académie).

Gens est féminin et parfois masculin, à moins que ce ne soit l’inverse ! Voici l’explication donnée par l’Académie française : « lorsque gens est immédiatement précédé d’un adjectif possédant une forme féminine distincte de celle du masculin, cet adjectif s’accorde au féminin ; cependant, cet accord n’est pas étendu aux autres éléments de la phrase, sauf pour les adjectifs tout et quel : « Instruits par l’expérience, les vieilles gens sont soupçonneux.« ; « Toutes les vieilles gens » ; « tous les habiles gens » ; « Quelles sottes gens ! »

La règle ne s’applique pas lorsque gens est suivi d’un complément introduit par de et désignant une qualité, une profession, un état. Dans ce cas, l’accord se fait toujours au masculin. « Les vrais gens de cœur », « De nombreux gens de lettres »». Allez, courage !

Météorite est masculin ou féminin, c’est comme on veut !

Oasis est, par défaut, féminin, mais peut se rencontrer au masculin.

Orgue est masculin, mais au pluriel, il devient féminin lorsque les orgues ne désignent qu’un seul instrument : On parlera « des somptueux orgues de Notre-Dame de Paris » parce qu’il s’agit de trois instruments distincts : Le grand orgue, l’orgue de cœur et lorgue mobile. Les orgues de Notre-Dame sont masculins.

À l’inverse, on évoquera « les somptueuses orgues de l’église Saint-Sulpice », parce qu’il s’agit d’un instrument immense.

Réglisse est féminin lorsqu’il s’agit d’évoquer la plante, mais peut être féminin ou masculin lorsqu’il s’agit de la racine.

Voici quelques noms pour lesquels l’erreur est fréquente :

Masculin :

Abîme ail amiante, antre, appendice, apogée, arcane, armistice, astérisque et obélisque, auspices, chrysanthème, décombres, éloge, équinoxe, esclandre, exode, haltère, hémisphère, hospice, interstice, limbe, opercule, ouvrage, ovule, pore, tentacule,

Féminin :

Absinthe, Algèbre acné, acoustique, affres, alcôve, amnistie, anagramme, anicroche, arabesque, argile, arrhes, atmosphère, ecchymose, échappatoire, écritoire, éphémérides, épitaphe, espace (typographie), extase, glaire, hécatombe, hydre, idylle, immondice, octave, orbite, oriflamme, patère, primeur, stalactite, stèle, ténèbres, urticaire, vêpres, vésicule…

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :